Cet article s’applique aux écrivains qui souhaitent publier leur œuvre en un seul volume ou à ceux qui terminent leur dernier tome.

Comme en musique pour l’écriture d’une chanson, il est difficile de stopper sa narration quand les sentiments et l’imaginaire sont encore à vifs.
En tant d’écrivain, il est toujours agréable de rester bercé dans ce monde que l’on a créé et qui devient inévitablement notre propre échappatoire avant de devenir celui de nos lecteurs.

Pourtant, comme le dit si bien le dicton : « toutes les bonnes choses ont une fin ». Autrement dit, votre livre doit trouver sa fin.

Parfois, c’est l’inverse qui peut s’appliquer. On se retrouver à écrire avec détail ce qui a été imaginé et terminons l’histoire sans prendre en considération les différents leviers de lecture.
Afin de pouvoir terminer la rédaction de votre ouvrage en toute sérénité, assurez-vous de répondre à chacune de ces questions :

* L’action principale est-elle achevée ?

La résolution du problème, de l’épreuve principale passe par forcément une réussite.

* Chaque palier d’action fait-il sens avec l’ensemble ?

Les différentes étapes du parcours sont-elles cohérentes d’un point de vue, chronologique, géographique….

* Chaque scène est-elle pertinente ?

Ont-elles leur place dans l’ouvrage?

* L’histoire de vos personnages est-elle achevée (en lien avec l’action principale) ?

Il ne faut pas laisser vos lecteurs en haleine sur l’objet même de l’ouvrage.

* La fin est-elle claire ?

Pas brouillon, simple mais à l’image du déroulé du voyage.

* La scène finale est-elle en lien avec le tableau de votre livre ?

Facultatif mais dans l’idée de « la boucle est bouclée »

Toutes ces questions sont nécessaires afin d'être convaincu d'avoir terminé son livre.

Avez-vous d'autres astuces à nous faire partager?