Lorsqu’une œuvre atteint un certain niveau de notoriété, il arrive que les fans s’en emparent !

Une œuvre peut dériver à tel point de l'œuvre source qu’on obtient une véritable nouvelle fiction tricotée avec le fil de l’œuvre d’origine : une fanfiction.

Mais qu’est-ce qu’une fan fiction ?

Comment s'inspire-t-elle de l’œuvre de départ ?

Quelles sont les limites de ce genre de productions ?

Les fans fictions

L’expression « fan fiction » est un anglicisme qui désigne l'extraction d’un univers ou d’un personnage existant par une personne ou tout un groupe collaboratif, toute une communauté de fans amateurs et la création avec d’une nouvelle fiction.
Les fictions de fans ne sont pas vouées à être commercialisées et relèvent du plaisir de groupes collaboratifs de fans qui mettent en place une véritable communauté, posant des règles plus ou moins explicites concernant la dérive qui est opérée à partir de l’œuvre source.

On connaît bien des types de fans fictions, et il est difficile de les classer. On peut néanmoins constater des lignes remarquables qui permettent de les regrouper selon la façon dont ces fictions s’articulent autour de l'œuvre source :

  • des versions : des créations qui prennent le forme d’une version nouvelle qui per se substituer à une version de l’œuvre originale
  • des croisements entre diverses fictions et œuvres originales
  • des prolongations du récit de l’œuvre sources vers l’avant ou l’arrière
  • des compléments au récit original ( comme la création d’une scène jugée manquante à l'œuvre de départ )
    *des créations d’une version divergeant de la version de l'œuvre source ( des sortes de « contre fictions »)
    Au final, que cela soit en investissant des espaces libres autour de l’œuvre source ou en modifiant cette dernière, les fans fictions gravitent en permanence autour de l’œuvre originale, de ses personnages, et de son univers. Les fansfictions souhaitent offrir à l’univers de l’œuvre source ou aux personnages récupérés une nouvelle autonomie.

Internet, la plateforme par excellence des fans fictions

Auparavant, le principal support des fans fictions était le « fanzine » (magazines de fans) . Il s’agissait de journaux libres créés par des amateurs, qui étaient distribués à titre gratuit et qui avaient donc une parution très irrégulière.
Heureusement, internet dans les années 2000 ouvre un paysage nouveau. Il offre plusieurs avantages aux fans fictions.

  • une effervescence et une meilleure visibilité des fans fictions : cela permet l'agrandissement et une meilleure communication des communautés de fans.
    -le contournement des contraintes liées à l’imprimé.

La fan fiction : un modèle satellite autour de l’œuvre source qui présente des limites

Une fan fiction est un modèle collaboratif, qui flirte et gravite autour de l'œuvre originale. Elle est régie par une communauté qui fixe des règles plus ou moins souples. Elle peut devenir un véritable tremplin pour de jeunes auteurs, ou de véritables laboratoires de perfectionnement pour de futurs auteurs !
Cependant, la fan fiction présente des limites : les droits et le respect des auteurs des œuvres originales.
Voici un petit rappel sur le droit français en la matière :
En droit français, le Code de la propriété intellectuelle reconnait des droits moraux et patrimoniaux aux auteurs des œuvres originales. L’article L.335-3 traite de la contrefaçon, le délit qui tient au fait de représenter une œuvre de l’esprit en violation des droits de l’auteur. Ce socle présente en France des exceptions qui sont référencées à l’article L.122-5. Pour exemples sont permises les œuvres parodiques, les pastiches ou encore la caricature autour d’une œuvre source. Certains jugent ainsi que les fans fictions ne heurtent pas les droits de l’auteur ni les copyrights. Cependant le débat reste ouvert et l’évaluation se fait toujours au cas par cas.

Et vous qu’en pensez-vous ?
Etes-vous auteur de fan fictions ?
En tant qu'auteurs seriez-vous flattés qu’on s’inspire à ce point de vos œuvres ? auriez vous au contraire l’impression de voir dérobée une part de votre travail ?

Rébecca May CHALONS MOURIESSE

Sources
Code français de la propriété intellectuelle :
article L335-3

article L 122-5

Article juridique